ACCUEIL

PolarLens, le salon du Livre Policier de la ville de Lens

 

L'un des plus grands rendez-vous littéraire au Nord de Paris

Dédicace Franck Thilliez à PolarLens

Depuis sa première édition, le salon du livre s’est métamorphosé et sa notoriété n’a fait qu’accroître. Il est devenu aujourd’hui le rendez-vous incontournable du genre policier au nord de Paris. Le cru 2016, vingtième du nom, fut un succès que nous comptons encore accentuer l’an prochain.

Prenez note des dates de la prochaine édition : les 11 et 12 mars 2017, salle Bertinchamps.

Rencontres, expositions, ateliers d’écriture, concours de nouvelles,  projections débat,  tables-rondes, animations ludiques … seront à l’affiche, avec la complicité de nombreux partenaires.

PolarLens sera, une fois encore, le temps fort des passionnés, grands ou petits,  qu’ils soient fans de polar, de bandes dessinées, de rencontres autour de sujets passionnants ou parfois glaçants, d’enquêtes à résoudre.

PolarLens, c’est avant tout le rendez-vous annuel d’auteurs de renom, invités des  quatre coins de France et d’ailleurs, pour échanger autour d’un genre plébiscité par l’ensemble des lecteurs : un livre sur cinq publié en France est un roman policier !

Et pour ouvrir les frontières du polar, les auteurs outre-Manche seront à l’honneur...

Avant de découvrir le programme qui, espérons-le, vous donnera l’envie de partager ce bel évènement, nous vous invitons à patienter avec les Rendez-vous polar de l’année (prochainement sur www.polarlens.fr).

PolarLens s’ouvre à tous, se consomme sans modération pour la modique contrepartie d’un sourire qui nous témoigne de votre intérêt à partager cette belle aventure.

 

helenne-corre-adjointe-culture-lensAprès un focus sur la Belgique l'an dernier, on laisse l'assassin du 21 (roman belge mais histoire londonienne...) pour examiner à la loupe (hand lens dans la langue de Sherlock) le détective du 221B Baker Street : la (grande !) vingtième était Belge, la vingt et unième édition de PolarLens sera British ou ne sera pas...

Quoi de plus normal que de s'intéresser à nos voisins d'outre-Manche quand, avec Wilkie Collins et Arthur Conan Doyle (voire même Jane Austen), ils furent parmi les précurseurs du roman policier et d'intrigue ? Et leurs héritiers ou héritières ne se sont-ils pas ensuite particulièrement illustrés dans toutes les déclinaisons du genre ?

Il y a cent ans, naissait, sous la plume de la grande Agatha Christie, Hercule Poirot (un Belge, soit dit en passant, belle transition entre les deux éditions PolarLens citées plus haut, n'est-il pas ?!) - presque à mi-chemin entre la première apparition de Sherlock Holmes trente ans auparavant et l'écriture du premier James Bond par Ian Fleming 35 ans plus tard... C'était aussi 45 ans avant la parution de la première enquête d'Adam Dalgliesh de P.D James.

Que d'anniversaires, donc, pour les adeptes du whodunnit ou du roman d'espionnage à l'anglaise, pour les fans de Scotland Yard et du MI 6 !

Certes, les décès à quelques mois d'intervalle, il y a deux ans, de deux nobles lettrées, les ladies P.D James et Ruth Rendell, ont laissé quelque peu orphelins les crime fiction addicts mais nul doute que la relève est assurée et l'héritage est là.

Ce ne sont pas les auteurs de tous horizons invités sur le salon qui démentiront la qualité indéniable de la littérature policière britannique ni son influence sur plusieurs générations de lecteurs et d'écrivains. Les archétypes que sont Sherlock Holmes, James Bond ou Miss Marple, les lieux mythiques comme Scotland Yard, Whitechapel ou Baker Street, sont entrés dans l'inconscient collectif et y ont laissé une empreinte durable.... pour le plus grand bonheur des amateurs de suspense et de thriller. Les auteurs d'aujourd'hui ont bien souvent été biberonnés aux classiques dont ils ont su tirer les enseignements et faire évoluer les règles pour égaler voire surpasser leurs illustres prédécesseurs en réinventant le genre et en variant les styles.

Comme chaque année depuis vingt ans, nous vous invitons à rencontrer des auteurs de polars pour mieux comprendre ce qui les inspire encore et toujours.

En mars, où trouver le meilleur de la littérature policière ? Elementary, my dear Watson !C'est à Lens que ça se passe !

Hélène Corre, Adjointe à la Culture