ACCUEIL

PolarLens, le salon du Livre Policier de la ville de Lens

 

L'un des plus grands rendez-vous littéraire au Nord de Paris

Dédicace Franck Thilliez à PolarLens

Depuis sa première édition, le salon du livre s’est métamorphosé et sa notoriété n’a fait qu’accroître. Il est devenu aujourd’hui le rendez-vous incontournable du genre policier au nord de Paris.

Prenez note des dates de la prochaine édition : les 23 et 24 mars 2019, salle Bertinchamps.

Rencontres, expositions, ateliers d’écriture, concours de nouvelles,  projections débat,  tables-rondes, animations ludiques … seront à l’affiche, avec la complicité de nombreux partenaires.

PolarLens sera, une fois encore, le temps fort des passionnés, grands ou petits,  qu’ils soient fans de polar, de bandes dessinées, de rencontres autour de sujets passionnants ou parfois glaçants, d’enquêtes à résoudre.

PolarLens, c’est avant tout le rendez-vous annuel d’auteurs de renom, invités des  quatre coins de France et d’ailleurs, pour échanger autour d’un genre plébiscité par l’ensemble des lecteurs : un livre sur cinq publié en France est un roman policier !



 

helene-corre-2019Ce n'est pas parce que le printemps est là qu'on ne peut pas s'intéresser aux faits divers !

Vous vous sentez l'âme d'un nouveau détective, d'un chroniqueur justicier, d'un pisseur d'encre noire,  d'un mini-juge, d'un procureur de frissons, d'un défrayeur de chronique criminelle ?

Vous êtes sensible au  poids des morts et au choc des fautifs ?

Ou simplement vous vous passionnez pour les grandes affaires judiciaires ?

Alors la nouvelle édition de PolarLens est pour vous !

De Stendhal à Victor Hugo, de Truman Capote à Norman Mailer, de Giono à Genet, Gide ou Duras, les faits divers en ont captivé et inspiré plus d'un.

Gilles de Rais, Jack L'Eventreur, Landru, Marie Besnard, le Docteur Petiot, les sœurs Papin, Violette Nozière ou « Pierrot Le Fou » sont autant de noms qui, parmi bien d'autres, hantent, des années après, l'inconscient collectif et fascinent autant qu'ils intriguent ou effrayent.

Combien  de « cold cases », d'affaires non élucidées agitent encore les médias régulièrement et réveillent chez tout un chacun une certaine attraction-répulsion pour le sordide et le morbide et un intérêt pour le récit haletant qui en découle.

Oui, les faits divers dont la noirceur est ancrée dans une société familière, un quotidien banal et un réel ordinaire, sont, au final, de formidables pourvoyeurs d'histoires et reflètent tout le spectre des passions et émotions humaines. Leurs rebondissements improbables crédibilisent tous les « thrillers », donnent à la fiction une réalité plus vraie que nature et ouvrent grand les portes de l'imaginaire des auteurs.

Prenez date pour le « printemps des faits divers » : Polarlens 2019, les 23 et 24 mars à la Halle Bertinchamps. C'est à Lens que ça se passe !

Hélène Corre, Adjointe à la Culture