02/24/22

Jean-Pierre BOCQUET

Jean-Pierre BOCQUET habite Téteghem (près de Dunkerque). Professeur agrégé de lettres, il a effectué sa carrière dans l’agglomération dunkerquoise, enseignant de la 6e à l’Université, en formation initiale et continue. Jean-Pierre Bocquet est franc-maçon au Grand Orient de France depuis plus de trente ans.
Fortement impliqué dans la vie associative et politique, il consacre sa plume pendant des années à des écrits de circonstance qui fluctuent de l’essai à la chansonnette. En 2004, il tente l’aventure d’un roman pseudo-biographique, « La peine de vivre », dans lequel il règle ses comptes avec sa propre enfance dunkerquoise. (Roman réédité en 2016 sous le titre « La Mort refleurira »).
C’est finalement dans le polar qu’il satisfait cette recherche sans concession des potentialités de l’être humain…
13 romans depuis 2006, dont 12 romans policiers, 1 roman noir.

Dernières publications, depuis 2017 :
• Le pacte satanique, thriller maçonnique, (Aubane éditions, collection Polars en Nord, avril 2017).
• Tuer n’est pas aimer, (Aubane éditions, collection Polars en Nord, 27 août 2018).
• V.I.T.R.I.O.L, collection l’Anonyme d’Anvers, (Les Presses du Midi 2019)
• Le Chevaucheur rouge, thriller maçonnique, (ECE-D Paris janvier 2021)
• Berthe, l’inconnue du Carpathia, (Les Presses du Midi, octobre 2021)
• Blancville, blacklabel (Aubane éditions, collection Polars en Nord, novembre 2021).

02/24/22

Ludovic BERTIN

Né à Dunkerque en 1976, Ludovic Bertin vit toujours dans la cité de Jean Bart, où il situe les intrigues de ses romans. Il publie en 2012 La lettre de Dunkerque (Ravet-Anceau), immersion au cœur des années soixante-dix et d’un scandale judiciaire. En 2014 puis 2018, SOS Corsaire et Opération Dylan O’ (Ravet-Anceau) plongent les plus jeunes lecteurs dans des enquêtes trépidantes qui mêlent carnaval, corsaires et événements historiques. Dans Le Jour de ma mort (Ravet-Anceau, 2017), c’est un cadavre abandonné depuis une dizaine d’années dans le sous-sol d’une villa malouine qui entraîne un duo de policiers de découvertes en surprises.

En 2021, il participe au recueil de nouvelles Infiniment Polar, qui rassemble différentes plumes noires des Hauts-de-France (Flag), avant de publier en 2022 Blood Horns (LBS Noir), une épopée africaine qui emmène ses lecteurs au cœur d’organisations criminelles et du trafic sordide d’espèces en voie de disparition.

Ludovic Bertin se passionne aussi pour l’histoire locale et la photographie : après avoir cosigné avec Dahou le livre Veterans (éditions Hyperion Avenue, 2017), consacré aux anciens combattants de l’opération Dynamo, il associe sa plume aux clichés de Pierre Volot et Marie Genel pour Quand vient le carnaval (éditions LightMotiv, 2018) et prépare une anthologie consacrée au graffiti.

La Lettre de Dunkerque (Ravet-Anceau, 2012)
SOS Corsaire (Ravet-Anceau, 2013)
Le Jour de ma mort (Ravet-Anceau, 2017)
Veterans (Hyperion Avenue, 2017)
Opération Dylan O’ (Ravet-Anceau, 2018)
Quand vient le carnaval (LightMotiv, 2019)
Infiniment Polar (collectif, Flag, 2021)
Blood Horns (LBS Noir, 2022)

02/24/22

Lakhdar BELAID

Lakhdar Belaïd est journaliste professionnel depuis plus de vingt ans. La Voix du Nord, l’Evénement du jeudi, France-Soir, le Figaro… Il a couvert des guerres civiles (Irlande du Nord, Algérie, Bosnie, Serbie…) et de nombreuses poussées de fièvres bien françaises (violences urbaines, extrême droite, islamisme, communautarisme…). Né dans le Nord de la France en 1964, il se passionne particulièrement pour les déchirements transmis génération après génération par les conflits majeurs (deuxième guerre mondiale, guerre d’Algérie, conflit israélopalestinien ou jihadisme) et leurs répercussions dans l’hexagone.

Le roman policier ? Quand l’histoire de France et ses spectres, puisant dans le malaise des banlieues, ravivant de vieilles blessures toujours purulentes, broient du noir et les êtres humains.
Nominé au prix du Premier polar SNCF 2001, Lakhdar Belaïd est également lauréat du Trophée Georges Hugot 2013 (Aniche) rejoignant Didier Daeninckx, Jean-Bernard Pouy ou encore Frédéric Fajardie. Il est maintenant chroniqueur judiciaire à Lille.

02/24/22

Christophe ARNEAU

Natif de Lille Christophe ARNEAU imagine il y a quelques années la fin d’une histoire policière et entreprend de coucher sur le papier les actions qui se sont déroulées trois mois plus tôt. C’est ainsi qu’il conçoit Irréversible son premier roman. Il signe ensuite Nul ne doit savoir, une histoire mêlant époque contemporaine et règne du Roi-Soleil puis en 2018 Ne me déçois pas, une intrigue aux allures mystiques se déroulant entre Lille et le Mont-Saint-Michel.
Fin 2018, il signe un roman jeunesse Sur les traces de Wilson afin de transmettre l’envie de lire aux enfants.
2020, une demande de Pas-de-Calais Tourisme, pour promouvoir la destination Autour du Louvre-Lens se concrétise avec la sortie de Retrouvez-moi, un roman policier dont l’action se déroule au
cœur du bassin minier puis l’année suivante, L’Echappée Belle pour l’Audomarois.
En 2021, Infiniment Polar, un collectif pour le lancement de la nouvelle maison d’édition Flag. La sortie de son nouveau roman Au-delà du miroir est prévue pour le salon Polar Lens.

02/23/22

Visite guidée des studios des Petits Meurtres d’Agatha Christie

Entrez dans la peau de la commissaire Annie Greco et de l’inspecteur Max Beretta en visitant les studios des petits meurtres d’Agatha Christie les samedi 26 et dimanche 27 mars !

 

 

  • Le samedi 26 mars, les studios sont ouverts de 10h à 12h et de 14h à 17h. Départ en véhicule traction depuis la salle Bertinchamps (premier départ à 9h45). Sur réservation
  • Le dimanche 27 mars, les studios sont ouverts de 10h à 17h – visites libres sur réservation par mail à : polarlens@mairie-lens.fr

 

La Ville de Lens vous propose également une visite virtuelle des studios des Petits Meurtres d’Agatha Christie!

 

  • à découvrir sur le salon du polar avec le casque de réalité virtuelle
  • à découvrir chez vous en cliquant ICI 

02/23/22

Polar-enquête - Une mélodie macabre

Polar-enquête - Une mélodie macabre – le samedi 26 février (centre-ville de Lens)

« Les liens du sang 4 : une mélodie macabre » Une enquête qui vous entrainera dans les rues de Lens à la recherche du tueur.

Lens-Liévin Tourisme et l’écrivain Hervé Hernu, vous proposent un nouveau volet de la saga « Les liens du sang ». Depuis la scène de crime, vous mènerez une enquête des plus trépidantes à travers le centre-ville de Lens, grâce aux preuves et indices trouvés, ou à travers différentes énigmes.

Les prémices de l’enquête : « Une jeune fille a été retrouvée morte dans une petite ruelle du centre-ville. Il semblerait qu’elle ait été étranglée. Le meurtre remonte à vendredi dans la soirée, entre 22h30 et minuit selon le légiste. Sur place, plusieurs indices dans les affaires personnelles de la victime. La scène de crime se trouve dans une petite ruelle face au Colisée de Lens. Qui l’a tuée et pourquoi ? ».

EN PRATIQUE

Rendez-vous : Office de Tourisme 16 PLACES Jean Jaurès  le samedi 26 mars à partir de 14h. (départ des équipes de 14h à 15h).  Tarifs : 5€/personne, gratuit pour les moins de 18 ans.

Réservation sur : https://tourisme-lenslievin.fr/

 

02/23/22

Comme un air des clash

14 décembre 1979 : sortie de l’album « London Calling » de The clash
14 décembre 2019 : Création du spectacle « Comme un air des Clash »

40 ans, jour pour jour, après la sortie du meilleur album punk-rock de tous les temps, nous avons eu l’envie de rendre un hommage aux punks rouges anglais et énervés. Et comme le rock et le polar ont toujours fait bon ménage, nous avons décidé d’accompagner cette histoire d’excellentes nouvelles noires de quatre auteurs français : Caryl Férey, Jean-Bernard Pouy, Thierry Gatinet et Olivier Mau.

Nous avons souhaité un spectacle enlevé, social, saupoudré des mots engagés, caustiques, sanglants des auteurs et enveloppé des illustres morceaux de la bande à Joe Strummer.

Dans un lieu imprécis et sur une vieille banquette de C35, deux hommes que tout oppose se rencontrent : un quinquagénaire, cadre fraîchement licencié d’une grosse boîte du BTP, et un jeune oisif aux cheveux longs et sales.

Après une entrée en matière un poil brusque, ils vont tenter de s’apprivoiser et peu à peu se confier. Le vieux va ainsi évoquer son enfance et sa découverte des Clash (Caryl Férey), raconter l’histoire tragique de son pote Rudie (Olivier Mau). Le jeune jouera l’histoire terrible de son père (Thierry Gatinet) et les deux vont se retrouver pour narrer ensemble un improbable fait divers (Jean-Bernard Pouy).

Puis, ils se sépareront en sachant pertinemment qu’ils ne se reverront jamais…

Le 8 mars à 20h – Colisée de Lens. Réservations sur https://billetterie.villedelens.fr/spectacle?id_spectacle=667&lng=1

 

02/17/22

Ghislain GILBERTI

 

Né en 1977 à Belfort, Ghislain Gilberti est rescapé d’une polytoxicomanie lourde dont il est sorti grâce à son appel sous les drapeaux pour son service militaire obligatoire. Après plus de dix ans à son compte dans le monde du tatouage, du piercing et des autres modifications corporelles permanentes, il décide de se consacrer exclusivement à l’écriture. Travaillant presque exclusivement dans le registre contemporain noir, Ghislain Gilberti explore la vie dans la marge et les zones d’ombre du corps social. Il en tire le combustible de son style et met au jour toutes les curiosités, les déviances et les secrets de tout ce qui vit dans les abysses de nos villes et de nos campagnes.

Avec sept romans policiers et deux romans noirs, il a été vivement soutenu par Gérard Collard et de nombreux autres lecteurs avec sa Trilogie des ombres, parue entre avril 2018 et novembre 2020.

02/17/22

Thierry DECLERCQ

BIBLIOGRAPHIE

Mémoires d’un tas de charbon (2014) qui met en scène quatre adolescents partant à la recherche d’une petite fille disparue. Les éditions Atria disparaissant peu après, le roman a eu une vie très courte. Le livre est réécrit et ressort en novembre 2018 aux éditions Amanite.

En 2016, est paru chez Fleur Sauvage, Piège d’os, les destins croisés d’un vieil alcoolique assistant au drame de ses voisins et d’un adolescent atypique et effrayant.

En 2017, chez Ravet-Anceau, est sorti Les chiens de la baie,  un roman d’ambiance et une enquête dans les brumes de la baie de Somme où un corps en partie dévoré a été retrouvé.

Une aventure policière pour la jeunesse (8-12 ans), L’araignée du marais, ayant pour thème la protection de la biodiversité au sein du marais audomarois, est publié chez Amanite en janvier 2019 (premier prix jeunesse 2019 de la ville de Somain). Le livre sera adapté en Braille courant 2019.

Nina, un cinquième roman sur le thème de la prostitution à Lille est publié en décembre 2019.

Satao, roman pour la jeunesse reprenant les personnages de L’araignée du marais, aborde le trafic d’ivoire en Afrique. Sortie septembre 2020. Premier prix jeunesse de l’ADAN 2021.

02/17/22

Christelle COLPAERT- SOUFFLET

 

Auteur de romans noirs et paranormaux depuis 2013, Christelle Colpaert Soufflet est avant tout une passionnée, une personne obsessionnelle, qui a bien du mal à maitriser ses élans et émois.

Adepte de l’urbex, elle décide en 2017 de se rendre sur le site d’une maison abandonnée, près de Bergues. Célèbre dans la presse, cette demeure prétendue hantée va vite devenir une obsession pour l’auteure. C’est ainsi que paraît chez The Poetic Shivers Editions Abandonnée, un ouvrage dédié à la bâtisse de l’ancien Fort Lapin de Hoymille, qui gagnera le premier prix Lire en soissonnais en octobre 2018. Elle réitère l’expérience avec un manoir abandonné –Le Manoir aux chimères, puis avec le cimetière abandonné près de Douai – Cemetery Challenge.

En 2020, elle revient au polar avec Le Moissonneur, avant de tenter en 2021 le thriller post-apo, La Khabbale. Mais en ce début d’année, elle vous entraine dans L’Abattoir, un polar sanglant qui flirte avec l’horreur.